CERCLE DES VACHES DISPARUES
Bienvenu sur le Forum !
CERCLE DES VACHES DISPARUES

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une directrice d'école en garde à vue

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
pufkine
Invité



MessageSujet: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 18:41

Citation :
Sans-papiers: la garde à vue d'une directrice d'école maternelle provoque un tollé

AP | 23.03.2007 | 18:15





Le placement en garde à vue, vendredi durant quelques heures, d'une directrice d'école maternelle parisienne après des incidents devant son établissement lors de l'interpellation d'une personne sans-papiers a provoqué un véritable tollé syndical et politique à gauche.

Valérie Boukobza-Rodriguez, placée en garde à vue vendredi à 9h pour "outrage et dégradation de bien public en réunion commis lors d'un attroupement", a été libérée en milieu d'après-midi, alors qu'une centaine de personnes manifestaient leur soutien à proximité du commissariat où elle était retenue, rue Erik-Satie, dans le XIXe arrondissement de Paris.

La nouvelle de cette arrestation a provoqué l'indignation et de très vives protestations de l'ensemble des syndicats de l'Education -FSU en tête- du PS, du PCF, de la LCR, de LO, de SOS-Racisme ou encore du maire de Paris Bertrand Delanoë, qui a écrit au Premier ministre Dominique de Villepin.

La candidate du Parti socialiste à l'élection présidentielle, Ségolène Royal, devait réagir elle aussi sur cette affaire ce vendredi soir lors d'un meeting à Nice, a-t-elle indiqué aux journalistes.

"Le Parti socialiste demande solennellement à ce que toute la lumière soit faite sur l'arrestation de la directrice d'une école maternelle devant laquelle des affrontements entre parents d'élèves et forces de l'ordre ont eu lieu mardi et exige que cette enseignante soit remise en liberté", pouvait-on lire à la mi-journée dans un communiqué diffusé par le porte-parole du PS Julien Dray.

"Le candidat dit qu'il a changé, parle d'amour et demande à ses porte-parole de donner de lui une image adoucie, mais la réalité de la politique qui est, et serait la sienne s'il était élu, est toujours aussi violente. Nicolas Sarkozy ne peut plus tenir ce double langage, en laissant croire qu'il faut protéger les enfants tout en traquant leurs parents", ajoutait M. Dray.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë (PS) a appelé, de son côté, au "sens de la responsabilité" de Dominique de Villepin, "afin que cessent de telles provocations". "Rien, pas même la période électorale en cours, ne saurait justifier de tels agissements", a-t-il écrit dans un courrier adressé au Premier ministre.

"Je suis scandalisé qu'on s'en prenne à une enseignante qui n'a fait que procéder à la protection des enfants. J'en appelle au ministre de l'Intérieur pour qu'il fasse cesser cette scandaleuse garde à vue et au ministre de l'Education pour qu'il joue son rôle de protection des personnels", a déclaré pour sa part à l'Associated Press Gérard Aschieri, le secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU, première fédération de l'Education).

"On atteint des sommets. Je ne sais pas s'il s'agit d'une initiative locale ou s'il y a des ordres, mais c'est un acte particulièrement grave. Un pas a été franchi", a-t-il ajouté.

L'association SOS-Racisme a elle aussi fait part de son indignation, exigeant la libération de la directrice et demandant dans un communiqué "de cesser ces harcèlements policiers sur les sans-papiers qui ressemblent beaucoup à un signe électoral donné à la frange la plus extrême de la droite française".

Mardi dernier, les forces de l'ordre qui procédaient à des contrôles d'identité à proximité de l'école maternelle de la rue Rampal, dans le quartier de Belleville, avaient interpellé un grand-père chinois sans titre de séjour venu chercher un enfant dans l'établissement, selon des parents d'élèves et des militants syndicaux présents sur place.

Selon le SNUIpp, l'action des policiers a provoqué l'indignation des parents et des enseignants présents sur place qui ont alors tenté de s'opposer à l'interpellation. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène devant l'école, alors que des enfants étaient sur place, selon les syndicats.

La préfecture de police affirme, elle, que les policiers agissaient dans un débit de boissons, "sur réquisition du parquet (...) dans le cadre de la lutte contre les infractions à la législation sur les armes". Selon la préfecture, "à l'occasion de ce contrôle (...) les policiers ont interpellé une personne en infraction à la législation sur les étrangers. A la sortie de l'établissement, des personnes ont fait obstruction et voulu empêcher les policiers de regagner leur véhicule. Un policier a été blessé et aspergé d'un liquide irritant". AP
http://tempsreel.nouvelobs.com


Je me demande en quoi elle est responsable si ce n'est que celà s'est passé devant son établissement?
Revenir en haut Aller en bas
aXelis
Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Localisation : Le Havre
Emploi : pwouet!
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 19:39

bah... au niveau des responsabilité, peut-être que c'est son poste qui supporte ce qui se passe dans l'enceinte de son école... mais le problème, c'est que aparemment, ça s'est passé en dehors de l'établissement.
Ce serait effectivement déplacé de l'accuser alors que c'était juste des parents d'élèves solidaires qui ont voulu empêcher l'arrestation d'un des leurs... surtout, à mon avis, la réaction des "forces" de l'ordre a été excentrique et exagérée... des gaz lacrimo contre des parents d'élèves et des enfants de maternelle... dozey
Bon, ce grand-père était sans-papier, ok, mais l'emmener au poste, c'était à ce moment-là irréfléchi. Bah oui, il avait un enfant à charge là. Ils auraient au moins pu être plus diplomate. Vous imaginez, si ce petit vieux est toute la famille que l'enfant a en France, ce dernier va se retrouver en foyer.... trop chouette l'intégration et l'éducation dans ces conditions! nink
Revenir en haut Aller en bas
http://axelis.canalblog.com/
pufkine
Invité



MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 20:54

Revenir en haut Aller en bas
aXelis
Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Localisation : Le Havre
Emploi : pwouet!
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 21:22

ah oui, on comprend un peu mieux avec l'article qui suit la vidéo et qui apporte des éléments supplémentaires! sourire

Après, la question que je me pose, c'est: cet évènement est-il le fait de quelques policiers qui se la joue "cowboys" à user de la lacrimo et de la matraque pour un petit vieux sans résistance ou est-ce réellement une façon plus musclée de faire pour la police, afine de renforcer leur impact?
Car, comme pour les "racailles" des cités, j'espère que ce ne sont que quelques uns... mais hélas ça va encore creuser le fossé qui existe entre la police et la population... dommage! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://axelis.canalblog.com/
Laurelyn
Gravement atteint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Localisation : en gitanie
Loisirs : dessin, 3D ...
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 21:49

Franchement, je peux comprendre que dans des mouvements de foule, les flics puissent paniquer (sont humains eux aussi quand meme) et sortir matraque et lacrimo.
Mais là !
Un foule de parents d'élèves qui ne sont pas du tout violent, je ne comprend meme pas pourquoi ils ont mit la main à la matraque. Putain etre flic ca n'empèche pas d'utiliser son cerveau.
C'était juste des gens qui n'étaient pas violents et ne l'auraient certainement pas été, faut pas oublier qu'ils avaient leurs enfants qui les regardaient, et m'est avis que le plus révolutionnaire de tous n'aurais pas voulu que son enfant le voit se faire tabasser et emener au poste.
Ses gens n'auraient rien fait, et en plus ils avaient raison, on embarque pas un papier qui vient chercher ses petits enfants à la maternelle, meme si c'est un sans papier...
En plus ils étaient sencé faire autre chose, dans un débit de boisson...c'est quoi l'embrouille ? c'est une fausse excuse le débit de boisson et ils étaient à la peche aux sans papiers devant les écoles (comme devant les soupes populaires...) ou c'est juste que rentrer les mains vides ca les ennuie ??
Revenir en haut Aller en bas
pufkine
Invité



MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 22:04

Et on se demande pourquoi les enfants sont si violents Rolling Eyes Avec de tels exemples, on comprends mieux! Je ne jette pas la pierre aux policiers qui ne font qu'obéir aux ordres! A ce qu'il paraît, c'est la deuxième fois que l'on arrête un parent sans papier devant cette école! Franchement, voir ce genre d'image dans un pays "démocratique" me chagrine profondément!
Revenir en haut Aller en bas
Laurelyn
Gravement atteint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Localisation : en gitanie
Loisirs : dessin, 3D ...
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 22:15

Ce qui me chagrine aussi c'est la réponse excessive des policiers.

Qu'ils obéissent à des ordres oui, parceque c'est leur taff, on leur demande parfois de faire des trucs qu'ils ne feraient pas d'eux meme. Mais là ils disent qu'ils n'étaient pas du tout là pour arréter le pauvre papie sans papier, mais
Citation :
La préfecture de police affirme, elle, que les policiers agissaient dans un débit de boissons, "sur réquisition du parquet (...) dans le cadre de la lutte contre les infractions à la législation sur les armes"
Alors ils n'étaient absolument pas obligé d'emener ce vieux monsieur qui venait récupérer un (ou des) petits enfants. A moins que les ordres du grand chef soient clair "dès que vous croisez un sans papier, dans n'importe quelle situation, vous devez l'emener cout que coute" et là ils ne sont quand meme pas excusables.
Ou ptetre que le papy vendait des armes aux enfants....
Revenir en haut Aller en bas
Thalanth
Maitresse Es Cornichouilles
Maitresse Es Cornichouilles
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1150
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 22:53

je note que personne ne releve cette phrase... Rolling Eyes

Citation :
A la sortie de l'établissement, des personnes ont fait obstruction et voulu empêcher les policiers de regagner leur véhicule. Un policier a été blessé et aspergé d'un liquide irritant

_________________
"Les gens ont une capacité dingue à s'occuper de ce qui les regarde pas"
- Alexandre Astier -
Revenir en haut Aller en bas
Laurelyn
Gravement atteint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Localisation : en gitanie
Loisirs : dessin, 3D ...
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Ven 23 Mar - 23:13

C'est vrai, mais je ne voudrais pas trop m'avancer, je n'ai parlé que de ce que j'ai vu sur la vidéo, c'est pour ca que j'ai juste dis que je trouvais abusif de sortir la matraque dans la situation telle qu'elle était.
Personne n'était violent et rien de demandait l'utilisation d'une matraque en renfort.

Ensuite, ils disent dans le texte qu'il y a eu des arrestations et utilisation des lacrimo mais j'ai rien vu, on ne peut pas en parler.
Si sa se trouve il s'est gazé tout seul, ou c'est un pote qui l'a gazé bien
Mais bon on n'en sait rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
aXelis
Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Localisation : Le Havre
Emploi : pwouet!
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 0:26

Thalanth a écrit:
je note que personne ne releve cette phrase... Rolling Eyes

Citation :
A la sortie de l'établissement, des personnes ont fait obstruction et voulu empêcher les policiers de regagner leur véhicule. Un policier a été blessé et aspergé d'un liquide irritant

ah! enfin! Je me demandais quand tu allais réagir! sourire
euh... j'ai pas retrouvé la phrase mais, c'est vrai qu'il y avait des violences aussi de la part des gens.... cela dit, il y a eu 2 évènements. L'arrestation du 20 mars et la protestation du 23 mars, d'après LaTéléLibre.fr. Reste à savoir si ce policier a été blessé lors de la première ou deuxième rencontre.
Comment ça, ça change rien? bah si, l'intention des personnes présentes là n'étaient pas les mêmes aux deux rencontres, l'une pour se défendre, l'autre pour protester.

Mais je pense qu'il vaut mieux attendre d'avoir plus d'info pour pouvoir vraiment mettre un avis plus précis sur la question...
Revenir en haut Aller en bas
http://axelis.canalblog.com/
Laurelyn
Gravement atteint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Localisation : en gitanie
Loisirs : dessin, 3D ...
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 17:58

Il y a une autre vidéo, ca vient du journal de Karl Zero.
Les parents s'expriment.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
pufkine
Invité



MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 18:26

Ca fait peur! On se croirait dans certains pays d'amérique latine!
Revenir en haut Aller en bas
Tek Paf
Dependance avancée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 933
Loisirs : Barytone
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 19:09

pufkine a écrit:
Ca fait peur! On se croirait dans certains pays d'amérique latine!

Et oh! Suspect masked

Faut rien exagérer non plus. En Colombie j'ai déjà été escorté par la police militaire (des mecs avec mitrailleuse M-5 et tout le bazar !!) vu les dangers d'enlèvement par les FARC. On ne vit quand même pas dans ce genre de régime là!!! L'outrance ne fait toujours que desservir un propos.
Revenir en haut Aller en bas
aXelis
Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Localisation : Le Havre
Emploi : pwouet!
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 19:31

Non, mais là ça touche des enfants.... t'imagines le gosse qui voit que le père d'une de ses camarade d'école se fait enlevé de force par la police, ses propres parents en venir à utiliser la force car ils trouvent ça injuste et qu'ils n'ont aucun autre recours... et se prendre du lacrymo alros que le gosse, lui, il a rien fait...
T'imagines toutes les questions qu'un bambin se pose dans cette situation et l'image qu'il va avoir de la police après.... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://axelis.canalblog.com/
Tek Paf
Dependance avancée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 933
Loisirs : Barytone
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 19:37

Citation :
car ils trouvent ça injuste et qu'ils n'ont aucun autre recours

Je sais pas mais dans mes souvenirs on a inventé un truc qui s'appelle "l'Etat de droit".

Bref, "pas de recours", je n'en suis pas certain. Il existe des procédures administratives et judiciaires diverses et variées pour faire valoir ses droits. Je pense pour ma part que je ne connais pas assez le détail de ce qui s'est passé pour dire qui a eu tort ou raison. Je laisse donc ça aux juges qui trancheront in fine.

S'il y a eu bavure, il faut la sanctionner. Point.

Citation :
T'imagines toutes les questions qu'un bambin se pose dans cette situation et l'image qu'il va avoir de la police après...

Justement non, je n'imagine rien parce que ça va dépendre d'un bambin à l'autre, de la manière dont il sera encadré, expliqué etc.
Revenir en haut Aller en bas
Choops
Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14
Localisation : Complètement à l'Ouest
Emploi : Glabouni
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 20:22

aXelis a écrit:
Thalanth a écrit:
je note que personne ne releve cette phrase... Rolling Eyes

Citation :
A la sortie de l'établissement, des personnes ont fait obstruction et voulu empêcher les policiers de regagner leur véhicule. Un policier a été blessé et aspergé d'un liquide irritant

ah! enfin! Je me demandais quand tu allais réagir! sourire
euh... j'ai pas retrouvé la phrase mais, c'est vrai qu'il y avait des violences aussi de la part des gens.... cela dit, il y a eu 2 évènements. L'arrestation du 20 mars et la protestation du 23 mars, d'après LaTéléLibre.fr. Reste à savoir si ce policier a été blessé lors de la première ou deuxième rencontre.
Comment ça, ça change rien? bah si, l'intention des personnes présentes là n'étaient pas les mêmes aux deux rencontres, l'une pour se défendre, l'autre pour protester.

Mais je pense qu'il vaut mieux attendre d'avoir plus d'info pour pouvoir vraiment mettre un avis plus précis sur la question...
Euh ... peur de dire une connerie mais le coup du liquide irritant aspergé sur le flic, je suis à peu près sûr que ce n'était pas lors du 1er évênement (ou alors suite à une erreur de manipulation des lacrimo de sa part ou de celle d'un de ces collègues) on voit quand-même très rarement des parents s'armer (même d'armes défensives) pour aller chercher leur gosses à l'école, même dans ce monde si impitoyable qu'est Paris ^^.
Faudrait voir à arrêter de déconner un peu là, quand-même. C'est bien joli de vouloir toujours défendre les "gentils flics" mais il faut reconnaitre qu'ils sont comme tout le monde donc pas totalement infaillible. Et c'est pas un luxe de se poser les bonnes questions en réfléchissant un minimum.

Sinon, aXelis, pour ton interrogation sur la justification de l'intervention de la directrice de l'école, les directeurs d'établissements scolaires sont tenus responsables de ce qui se passe au sein de leur établissement, mais aussi au voisinage de l'établissement (l'étendue de ce voisinage n'étant pas clairement définie mais communément reconnue comme allant jusqu'au trottoir d'en face sur toutes les facades de l'enceinte de l'établissement scolaire).


Dernière édition par le Sam 24 Mar - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://choops135.canalblog.com
aXelis
Posteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 97
Localisation : Le Havre
Emploi : pwouet!
Date d'inscription : 13/02/2007

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 20:24

Tek Paf: Et bien, justement, je ne pense pas que l'on pense à toutes ces mesures administratives trèèèèès longues quand tu vois sur le fait quelqu'un qui se fait enlever par la police et que tout le monde est d'accord pour trouver ça injuste...
Et pour ce qui est du côté psychologique, il me semble qu'il reste quand même plus simple d'user de diplomatie pour emmener un parent d'élève devant une école que d'employer la force et puis ensuite réparer les "dégats"...
Sur la vidéo, on voit bien la colère que ça entraine, et on voit bien que les policiers n'ont pas du tout l'opinion publique pour eux. Si c'est considéré comme bavure, il me parait plus logique de libérer la "victime" sans plus de cérémonie. Point.

Choops: aaah! ok ça explique donc cela! sourire
Revenir en haut Aller en bas
http://axelis.canalblog.com/
pufkine
Invité



MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 20:32

Revenir en haut Aller en bas
Laurelyn
Gravement atteint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Localisation : en gitanie
Loisirs : dessin, 3D ...
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 20:33

Citation :
La réaction des policiers fut immédiate : ils cherchaient violemment à disperser la mobilisation, n’hésitant pas utiliser la violence physique et un peu plus tard à asperger la rue de gaz lacrymogène. Les parents présents aux sorties d’écoles, avec leurs enfants et leurs poussettes, atteints par les puissants gaz lacrymogènes, se réfugiaient dans l’école élémentaire Lasalle pour fuir cette scène particulièrement traumatisante.

Blonde et fatiguée que je suis cette nuit, j'ai edité et non copié ton message, donc effacé une bonne partie.
Toutes mes excuses, et euh.. si tu t'en souvient, edite celui ci et remt ce que tu avais ecrit ^^,

Thal
Revenir en haut Aller en bas
Arthas
Accro
avatar

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Sam 24 Mar - 20:57

C'est le résultat des années d'immigration irrégulière et incontrolée, où tous les gouvernements ont été larxistes, de peur de heurter les associations droitdel'hommistes...

EDIT : aprés avoir visionné, j'ai des GROSSES doutes, je parie que c'est pas des réels parents d'éléves qui se sont interposés contre les policiers, mais bien des membres de l'éducation sans frontières...
Revenir en haut Aller en bas
Thalanth
Maitresse Es Cornichouilles
Maitresse Es Cornichouilles
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1150
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Dim 25 Mar - 1:38

Citation :
La réaction des policiers fut immédiate : ils cherchaient violemment à disperser la mobilisation, n’hésitant pas utiliser la violence physique et un peu plus tard à asperger la rue de gaz lacrymogène. Les parents présents aux sorties d’écoles, avec leurs enfants et leurs poussettes, atteints par les puissants gaz lacrymogènes, se réfugiaient dans l’école élémentaire Lasalle pour fuir cette scène particulièrement traumatisante.

hébé... les journaux disent vraiment ce qu'ils veulent hein?
je cherche pas a la défendre mais bon faut pas éxagerer non plus hein ?

voici un lien, avec 8 MINUTES de ce qu'il s'est passé. Marrant je ne voit pas de violence, je vois même plutôt un vieux tabasser une voiture, et un autre gars foutre un pain a un flic de son propre chef.
Faut arrêter un peu!
de plus le cas du gars arrêté et amené manu militari a la frontière, faut arrêter le délire!
vous croyez pas qu'avant que le gars soit amené, y'a pas un paquet d'avocats et autres qui débarquent pour le défendre??

on est pas a règlements de compte a Ok Corral la!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Les gens ont une capacité dingue à s'occuper de ce qui les regarde pas"
- Alexandre Astier -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Dim 25 Mar - 3:06

Etant flic, je me permet de répondre.

Citation :
La préfecture de police affirme, elle, que les policiers agissaient dans un débit de boissons, "sur réquisition du parquet (...) dans le cadre de la lutte contre les infractions à la législation sur les armes"

Alors ils n'étaient absolument pas obligé d'emener ce vieux monsieur qui venait récupérer un (ou des) petits enfants. A moins que les ordres du grand chef soient clair "dès que vous croisez un sans papier, dans n'importe quelle situation, vous devez l'emener cout que coute" et là ils ne sont quand meme pas excusables.

Il faut savoir qu'une réquisition du parquet précise le lieu, la date, les heures, les infractions recherchées.
Mis il fat savoir aussi que les procédures incidentes (c-a-d autres que celles visées par la réquisitions) ne sont pas nulles, qu'ellespeuvent être relvées et traitées.

Quoi de plus efficace pour disperser une foule venue faire obstacle au travail des flics que le tonfa et la lacrymo? ous voulez" quoi? que le flic soit désarmé? qu'il tire? tirer nous est interdit, et le désarmement signifierait des morts dans nos rangs .

Depuis quand des civils lambda disent aux flics ce qu'il ont a faire???
Depuis quand un mec se permet de mettre une droite à un flic et n'est pas inquiété?
Depuis quand un mec tape sur une bagnole de flic et n'est pas inquiété?

Si la directrice a été pacée en GAV c'est qu'elle avait fait quelque chose...que le parquet n'a pas jugé utile de pousuivre...
Elle a été place en GAV pour "outrage et dégradation de bien public en réunion commis lors d'un attroupement", c'et qu'elle n'étais pas totalement innocente non?
De plus il faut savoir que le fait de simplement harangur une oule pourse rebeller contre les forces de police ou de gendarmerie est un délit...vous pouvez vérifier si vous le voulez...

Au fait...la rebellion est le fait d'opposer une résistance volontaire sans actes de volences (se coucher au sol, se laisser trainer...) à une pesonne dépositaire de l'autorité publique (flic ou gendarme) dans ou à l'occasion de l'exercice de ses fonctions (mission officielle, ordre de la hierarchie, réquisition...)
Revenir en haut Aller en bas
Laurelyn
Gravement atteint
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Localisation : en gitanie
Loisirs : dessin, 3D ...
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Dim 25 Mar - 8:29

Laurelyn a écrit:
Blonde et fatiguée que je suis cette nuit, j'ai edité et non copié ton message, donc effacé une bonne partie.
Toutes mes excuses, et euh.. si tu t'en souvient, edite celui ci et remt ce que tu avais ecrit ^^,

Thal

Je vais tout remettre ici puisque j'avais quand meme envie que ce soit lu, et que de toute facon je comptais répondre.
Sinon, juste un truc, le CTRL+Z ca fonctionne aussi ici quand on efface des choses involontairement, le retour en arrière fonctionne aussi, ca garde le texte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Citation :
Resf Paris : Répression et chasse aux étrangers : un pas a été franchi.


COMMUNIQUE DE PRESSE RESF PARIS

Paris le 20 mars 2007

Répression et chasse aux étrangers : un pas a été franchi.

Hier et ce soir, des incidents graves se sont produits lors de rafles effectuées dans nos quartiers à Paris.

Lundi 19 mars en fin de journée, nous avons assisté, révoltés, à une tentative d’arrestation devant l’école maternelle Rampal d’une dame venue chercher une petite fille à la sortie de l’école.

Malgré l’intervention des parents présents, et celle d’enseignants, les policiers ont fouillé et interrogé cette femme, prenant de haut les protestations, devant les enfants et parents traumatisés. Ils l’ont ensuite emmené pour une destination qu’ils n’ont pas voulu préciser, laissant la petite fille désemparée...

Suivis et à nouveau "interpellés" par des parents de façon véhémente, les forces de l’ordre ont fini par relâcher leur proie plutôt que de provoquer une émeute. Cet incident a eu lieu lors d’une énième rafle dans le quartier de Belleville.

Ce soir, mardi 20 mars, au même endroit, après plusieurs allers-retours dans le quartier, les policiers ont finalement assiégé un café (situé à l’angle de 4 écoles, les écoles Lasalle et Rampal), et y arrêtant, notamment, un grand-père de 2 enfants scolarisés aux écoles Piver et 77, bld de Belleville.

Après l’avoir maintenu dans le café pendant plus d’une heure, la police décidait d’embarquer ce grand-père juste avant la sortie d’école de 18h. Les parents d’élèves, des enseignants, les militants de RESF et les habitants du quartier tentaient d’intervenir. La réaction des policiers fut immédiate : ils cherchaient violemment à disperser la mobilisation, n’hésitant pas utiliser la violence physique et un peu plus tard à asperger la rue de gaz lacrymogène. Les parents présents aux sorties d’écoles, avec leurs enfants et leurs poussettes, atteints par les puissants gaz lacrymogènes, se réfugiaient dans l’école élémentaire Lasalle pour fuir cette scène particulièrement traumatisante.

Le grand-père a finalement été emmené dans un commissariat du 2ème arrondissement.

Quelque temps après, les rafles se poursuivaient à Goncourt et à la rotonde de Stalingrad.

Non contents d’augmenter la cadence des contrôles au faciès, parfois en dehors de tout cadre judiciaire, les fonctionnaires de police ont donc choisi cette fois de violer le dernier refuge des valeurs de la République, à savoir l’école.

Le Préfet de Police de Paris aurait tort de sous-estimer la colère grandissante que provoquent ces procédés iniques et circonstanciels dans les quartiers dits "populaires". La peur cède peu à peu à la détermination d’y mettre fin, on l’a vu ce soir.

Nous partageons cette détermination. Le procédé de rafle est en lui-même odieux parce qu’il bafoue l’ensemble des droits fondamentaux des personnes humaines. Et doublement insupportable quand les institutions de la République sont elles-mêmes visées.

Nous rappelons aussi les garanties données à RESF à deux reprises pendant l’été 2006 (le 5 juillet et le 27 juillet) par la Préfecture de Police : qu’il n’y aurait pas d’interpellations dans et aux abords des établissements scolaires.

Désormais, devons-nous tenir pour caducs ces engagements ?

Voila, Romanticide, tu dis que meme si ils sont envoyé sur le terrain pour une raison X (ici une histoire avec des armes) ils ont effectivement le devoir d'agir devant d'autres infractions que celle-ci. Mais là on est pas vraiment devant le cas d'un mec qui aurait essayé de voler un poste de voiture et qui aurait été pris en flag. On se retrouve avec des flics venu pour une histoire d'arme et qui en profitent pour faire des vérifications d'identité aux étrangers présents et pour finir par arréter un grand-père venu chercher ses petits enfants à la maternelle.
Je trouve ca moyen, vraiment moyen, c'est vraiment histoire de chopper quelqu'un, ce mec n'était pas un dangers et il était en plus certainement quelqu'un de très bien intégré.
Et les flics, ils auraient fait quoi pour ses petits enfants ? ils auraient fait comme pour la petite fille citée dans l'article ? ils les auraient laissé attendre sur le trotoir leur papy qui se serait fait emmener au poste ?
C'est sur qu'il y a effectivement eu un délis, mais c'est un délis de faciès.


Et ensuite dans mon post effacé par mégarde...
Je disais que je trouve qu'il y a un peu trop de débordement avec cette politique d'expultions. Ca va un peu trop loin.

Dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ils parlent de l'expulsion de deux personnes en dangers si elles retournaient dans leur pays.
Citation :
Deux jeunes hommes, victimes de persécutions dans leur pays, ont été renvoyés à leurs bourreaux car, selon la sentence favorite du ministre de l’Intérieur, « ils avaient vocation à être reconduits dans leur pays ». Ce qui a été fait. Issa est en prison au Tchad, Elanchelvan a été exécuté par l’armée sri lankaise..
[...]
Issa arrive à l’aéroport de Roissy le 24 février 2007, il demande aussitôt l’asile à la frontière. Il explique, par un récit précis et circonstancié, qu’il fuit les services de renseignements d’Idriss Deby qui ont fait procéder à une vague d’arrestations au sein du groupe rebelle qu’Issa venait de rejoindre. Sa demande d’asile est examinée par la division asile à la frontière de l’OFPRA durant son maintien en zone d’attente, puis rejetée par le ministère de l’Intérieur le 27 février 2007 qui estime qu’elle est « manifestement infondée ».
(...)
Son frère, réfugié statutaire en France, reçoit un appel téléphonique le lendemain. C’est Issa, il est détenu au commissariat de N’Djamena et utilise le téléphone portable d’un codétenu. Il explique qu’à son arrivée à l’aéroport de N’Djamena, il s’est fait appréhender par la police tchadienne qui l’a gardé pendant 5 heures, lui faisant subir un interrogatoire « musclé » portant notamment sur sa demande d’asile en France avant de le transférer au commissariat.

La Ligue tchadienne des droits de l’Homme a pu vérifier qu’Issa se trouvait bien au commissariat central de N’Djamena.

[...]
Arrivé en France en 2002 pour fuir les persécutions dont il était victime au Sri Lanka, Elanchelvan Rajendram a eu moins de chance que les membres de sa famille déjà réfugiés à Strasbourg.

Débouté du droit d’asile en 2003, il s’est trouvé sans plus aucune voie de recours en 2004. Il a été expulsé vers le Sri Lanka en août 2005. (...)
« Nous voyons passer beaucoup de Sri Lankais d’origine tamoule. Nous savons ce qu’ils endurent. L’oncle d’Elanchelvan installé à Hautepierre a été torturé en détention. Le certificat médical qui décrit les séquelles fait trois pages. »[explications de Simone Fluhr Membre du Casas (*)] (...)
Elle a appris sa mort la semaine dernière. Le 28 février à l’aube, le jeune homme est tombé, le corps criblé de six balles. Exécuté par les militaires de l’armée sri-lankaise alors qu’il sortait des toilettes installées dans la cour de sa maison. Vêtu d’une simple étoffe et désarmé, Elanchelvan a rendu son dernier souffle dans les bras de sa femme. Sous l’oeil goguenard de ses assassins.

Et il y a aussi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui lui montre des cas de personnes renvoyées dans leur pays contre avis médical.
Citation :
Expulsions des malades étrangers : l’Intérieur méprise l’avis des médecins de l’administration

Au vu de son état de santé (Monsieur K, comorien), le service médical du centre de rétention du Mesnil-Amelot avait pourtant saisi le médecin inspecteur de santé publique de la DDASS de Seine et Marne. Ce dernier avait alors précisé à la Préfecture de Seine et Marne que, le traitement nécessaire à l’état de santé de Monsieur K. n’étant pas accessible aux Comores, un tel renvoi pourrait entraîner des conséquences d’une exceptionnelle gravité pour l’intéressé. Suite à cet avis, plusieurs intervenants au centre de rétention - service médical, adjoint du chef de centre, Cimade - ont contacté la préfecture qui a pourtant décidé de poursuivre la procédure de renvoi. Contacté dans l’urgence par le responsable du centre de rétention, le ministère de l’Intérieur a prétendu qu’il ne pouvait contraindre la préfecture à changer d’avis.

(...)

Le médecin inspecteur de santé publique de la DDASS de l’Essonne, département du centre de rétention, avait pourtant émis un avis indiquant qu’au vu de son état de santé (Monsieur J, géorgien), pour lequel le traitement n’était pas accessible dans son pays d’origine, il ne fallait pas le renvoyer. La Préfecture de l’Eure refusant de le libérer, le ministère de l’Intérieur a été saisi de sa situation. C’est sur la base d’une information attestant de l’existence d’anti-rétroviraux soi-disant accessibles gratuitement en Géorgie que la décision de renvoyer Monsieur J a été confirmée. Pourtant l’ODSE recevait, dans les heures qui suivaient, la confirmation d’un médecin présent en Géorgie de la non prise en charge des traitements par l’état de Géorgie.
(...)
Au cours de l’automne 2006, un projet de circulaire invitait les préfets à s’affranchir des avis médicaux dans le cadre de la procédure de régularisation des étrangers malades. Il a été officiellement abandonné en novembre 2006 à la suite d’une forte mobilisation mais, nous constatons aujourd’hui quotidiennement des pratiques qui en semblent directement inspirées.

Le ministère de l’Intérieur a décidé de renvoyer trois personnes malades en un mois dans des pays où ils n’ont pas accès aux soins, contre les avis médicaux, en violation des textes et en contradiction avec la politique affichée de protection des personnes étrangeres malades.

Je trouve que ca fait un peu trop de débordements, on ne fait pas la course aux expulsions, là ca part en sucette, si on renvoie meme des personnes qui sont condamnées à mot c'est le comble. Et là, on a légalement pas le droit de le faire.

Arthas a écrit:
C'est le résultat des années d'immigration irrégulière et incontrolée, où tous les gouvernements ont été larxistes, de peur de heurter les associations droitdel'hommistes...
Des années de laxisme dans l'immigration n'excuse pas le fait qu'on baffoue les droits de ses personnes qui sont en dangers de mort.
Il y a au moins eu un mort, cet homme qui s'est fait fusiller en sortant de ses WC au Sri Lanka et c'est un mort de trop.
Je veux bien imaginer qu'il n'est pas le seul.
Il faut effectivement faire quelque chose pour l'immigration, c'est un fait, les laisser tous venir n'est pas non plus une solution, mais renvoyer tout le monde, c'est digne du FN, je trouve ca inadmissible.


romanticide a écrit:
Depuis quand un mec se permet de mettre une droite à un flic et n'est pas inquiété?
Depuis quand un mec tape sur une bagnole de flic et n'est pas inquiété?
Depuis quand certains flics abusent de leur suppériorité ? depuis quand des flics passent des gens à tabac sans rien encourrir ? (mon oncle était flic et raciste, le tout à Marseille, et il nous en a raconté des passage à tabac de jeunes magrébins dans le camion, un ou deux frappaient pendant que d'autres tenaient le gamin menotté. Il s'en est fait des fractures des phalanges sur leur pomettes...et il a jamais rien eu, tous pour un, un pour tous, c'est le gamin qui les avait agressé en refusant l'arrestation)
Alors c'est bon, on se retrouve avec une foule de parents d'élèves et un papy qui a frappé le toit de la voiture (oui on ne tabasse pas une voiture, faut pas non plus exagérer avec les termes 'choc', la voiture elle a meme pas du le sentir le papy) et des gens qui s'indignent.
ET je les comprends et j'aurais très certainement fait partie de la foule.

Etre flic ca n'exonère pas de l'utilisation du cerveau que la nature à donné à tout le monde.
Vous pensez sincèrement que les parents auraient risqués un outrage devant leurs enfants ? qu'ils auraient risqués de se faire arréter devant leurs petits ? qu'ils auraient éventré un flic pour en faire un exemple ? devant les enfants ?? faut pas abuser quoi.
Et toi Romanticide, tu l'aurais arrété ce papy ?
Tu penses sincèrement que c'était une arrestation utile ? un pauvre vieux qui venait chercher ses petits ? qui ne représente un dangers pour personne ?
Tu l'aurais emmené en sachant que ses petits resteraient sur le trottoir (en espérant qu'une ame charritable les embarque chez lui et les ramène chez les parents) ??
Revenir en haut Aller en bas
Arthas
Accro
avatar

Nombre de messages : 335
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Dim 25 Mar - 10:29

Laurelyn a écrit:
Des années de laxisme dans l'immigration n'excuse pas le fait qu'on baffoue les droits de ses personnes qui sont en dangers de mort.
Il y a au moins eu un mort, cet homme qui s'est fait fusiller en sortant de ses WC au Sri Lanka et c'est un mort de trop.
Je veux bien imaginer qu'il n'est pas le seul.
Il faut effectivement faire quelque chose pour l'immigration, c'est un fait, les laisser tous venir n'est pas non plus une solution, mais renvoyer tout le monde, c'est digne du FN, je trouve ca inadmissible.
On n'a pas à critiquer la France si elle a renvoyé des étrangers, il faut critiquer leurs pays qui les mettent en danger de mort. On n'a pas à protéger les étrangers sous prétexte qu'ils sont menacés.
Revenir en haut Aller en bas
NinNinNekoPyon
Dependance avancée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 953
Localisation : Paris Plage
Emploi : Ingénieur Système (ca tape, non ?)
Loisirs : 30 minutes de caca par jour
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   Dim 25 Mar - 11:19

Je pense que cette polémique, tout comme celle du vieux pépé qui s'était fait tabassé en 95, aura une incidence sur la campagne actuelle.

JB
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jesuisungeek.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une directrice d'école en garde à vue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une directrice d'école en garde à vue
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Décès .
» Une directrice d'école publique explique le recrutement actuel des enseignants: un désastre
» Augmenter notre ratio quand nos enfants rentrent à l'école..
» pharmacie de garde
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CERCLE DES VACHES DISPARUES :: Les bas-fonds du donjon. :: Bruits de couloirs-
Sauter vers: