CERCLE DES VACHES DISPARUES
Bienvenu sur le Forum !
CERCLE DES VACHES DISPARUES

forum de discussion
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 C'était dans toute l'Europe ce weekend...

Aller en bas 
AuteurMessage
Bastet
Dependance avancée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 909
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: C'était dans toute l'Europe ce weekend...   Dim 14 Jan - 20:34

Si ce weekend vous vous êtes baladé au bord d'un plan d'eau et que vous avez vu ca :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'était pour le recensement européen des oiseaux d'eau !

Un petit article sur le sujet.

Citation :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

11 Janvier 2007 - NATURE Lacs suisses
Le grand rendez-vous des hivernants
Marjorie Siegrist
Ce week-end aura lieu, dans toute l’Europe, le recensement annuel des oiseaux d’eau migrateurs. Hormis les fuligules et les nettes rousses, on dénombre, sur le lac de Neuchâtel des centaines d’oies, ainsi que d’autres espèces plus rares. Découvrez-les avec nous.


Citation :
Recensement: De l’Oural au Sahara

Michel Antoniazza, biologiste, ornithologue et membre du Groupe d’étude de la Grande Cariçaie centralise les informations récoltées lors du recensement, sur les lacs de Morat et Neuchâtel.

* Il y a chaque année deux recensements: un en janvier et le second en novembre, pour quelles raisons?
Les populations d’oiseaux hivernants varient beaucoup entre ces deux périodes. Janvier est un mois assez stable, représentatif du milieu de l’hiver. Ce recensement se fait au niveau international sur toute la région paléarctique ouest (de l’Oural en Russie, à la limite du Sahara en Afrique du Nord). Au niveau suisse, il y a un comptage en novembre depuis 1990. Il permet de recenser les oiseaux présents à la fin de l’été, mais qui quittent nos rivages avec l’arrivée du gel et des grands froids.
* Comment se passe le recensement?
Au niveau suisse, chaque lac est divisé en secteurs. Le jour J, le nombre d’oiseaux des espèces présentes dans chaque secteur est déterminé par des ornithologues bénévoles. La Station ornithologique de Sempach centralise ensuite les résultats au niveau suisse avant de les diffuser au niveau européen. On compte chaque oiseau individuellement lorsque le total ne dépasse pas quelques centaines. Par contre, lorsque les populations sont plus nombreuses, on fait des estimations sur la base de proportions. Les résultats sont ensuite additionnés, ce qui permet d’arriver à des sommes incroyablement précises, comme 13'285 fuligules milouins! Avec l’expérience, l’estimation est aisée, mais il reste toujours une marge d’erreur d’environ 10%. L’important cependant consiste à établir des tendances globales.
* Justement, quelles sont les tendances globales actuelles?
Depuis les années septante, on assiste à une hausse importante du nombre d’oiseaux d’eau migrateurs présents sur les lacs suisses. La population a quintuplé, jusqu’à atteindre un demi-million, aujourd’hui. Cela s’explique par de nombreux facteurs, dont les principaux sont: l’augmentation des ressources alimentaires (la moule zébrée, par exemple); l’amélioration de la qualité de l’eau et une plus grande tranquillité sur les plans d’eau, notamment suite à la diminution de la chasse. Sur les dix dernières années, cependant, on assiste à une diminution du nombre d’oiseaux hivernants sur nos lacs. L’hypothèse est la suivante: nos lacs étaient devenus tellement attractifs que les ressources naturelles ont été en partie épuisées. On atteint sans doute aujourd’hui un état stable, plus durable.
* Pourquoi des oiseaux s’installent-ils là plutôt qu’ailleurs?
C’est fascinant d’analyser ces mouvements migratoires, on ne sait pas vraiment comment, mais il est sûr que les oiseaux se transmettent des informations entre eux. La première fois que nous avons observé des nettes rousses sur le lac de Neuchâtel, elles étaient trente. L’année suivante, elles étaient déjà 300, et deux ans plus tard, on en comptait 8000. Certains oiseaux doivent être chargés de prospecter, puis les autres les suivent, là où les conditions sont bonnes.


478, 479, 480! Le nombre d’oies cendrées qui se reposent au large de la réserve du Fanel a encore augmenté! C’est l’un des rassemblements les plus importants de Suisse. Indifférentes au froid qui fige le sol de la roselière et tétanise l’ornithologue, les oies dorment en toute tranquillité, à quelques centaines de mètres de la rive. L’eau leur assure la sécurité, mais elles vont volontiers dans les champs et pâturages alentours pour brouter. Le reste de leur temps est entièrement consacré au nettoyage de leurs plumes.
Depuis la tour d’observation de la société Nos Oiseaux, le coup d’œil sur les deux îles artificielles – la Neuchâteloise et la Bernoise, créées en 1966 –, est imprenable. Ces îlots refuges abritent tout au long de l’année d’importantes populations d’oiseaux, mais en hiver les migrateurs y sont particulièrement nombreux.

Havre de paix

Se dressant comme un phare au-dessus des roseaux secs, la tour n’est accessible qu’aux membres de l’association. Mais à proximité, une plate-forme d’observation est ouverte au public. En face, de l’autre côté du lac, la ville de Neuchâtel s’estompe à travers le brouillard. «J’aime beaucoup cet endroit, confie François Turrian, directeur romand de l’ASPO/BirdLife Suisse. Il s’en dégage une impression de grandeur. On ne se croirait pas en Suisse.»
La rive sud du lac de Neuchâtel est pour les oies cendrées, un havre de paix, durant les mois d’hiver. En avril, elles repartiront en plusieurs étapes, vers le nord de l’hémisphère. Là, dans la toundra elles n’auront que deux mois pour nicher. Puis viendra le temps de la mue pendant lequel elles ne pourront quasiment plus voler. Enfin, le froid les chassera à nouveau vers le sud, et notamment, les lacs helvétiques. Ancêtre de nos oies domestiques, la cendrée est la plus grosse des oies sauvages. Elle est assez fréquente, tandis que l’oie des moissons est plus rare.

Le cri du goret

En ce matin de décembre, celles-ci sont 27 à cacarder en vol, avant de se poser. Le vol des oies, en V ou en ligne, est très caractéristique. A l’image des pelotons cyclistes, elles se relaient en tête. Musclées et très résistantes, elles peuvent parcourir en vol battu, près de 1000 kilomètres sans interruption, et atteindre des altitudes de 10'000 mètres.
«En Hollande ou sur la côte nord de l’Allemagne, des dizaines de milliers d’oie obscurcissent parfois le ciel le matin, se rappelle François Turrian. Grégaires, et sociables, elles communiquent énormément, en vol, mais également lors de la parade nuptiale. Contrairement aux canards qui exhibent de nombreuses marques de reconnaissance sur leur plumage, les oies, quasiment semblables, s’identifient entre sexe par des signaux auditifs.»
Le râle d’eau qui vient de s’envoler se distingue quant à lui par un cri particulièrement curieux, que les ornithologues associent généralement au cri du goret! Ce week-end, les râles comme les oies, feront l’objet de toute l’attention des ornithologues recenseurs.


Vu sur le Léman :

Un grèbe à cou noir (relativement rare)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un échappé, le canard mandarin
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
blondie
Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 294
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: C'était dans toute l'Europe ce weekend...   Lun 15 Jan - 11:41

Bonjour,
Ce recensement est trés intéressant,mais sait-tu si une synthése est faite
au niveau européen?
Le fait que les oiseaux communiquent entre eux pour explorer de nouveaux territoires,je m'en était rendue compte par moi même Very Happy
il y a d'étranges facultés chez les oiseaux... que l'on découvre en cohabitant avec eux. et qui n'ont rien a voir avec celles des mammifaires
Blondie

pons pons
Revenir en haut Aller en bas
blondie
Accro
avatar

Féminin
Nombre de messages : 294
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: C'était dans toute l'Europe ce weekend...   Lun 15 Jan - 11:44

mammifère.. Embarassed Embarassed

Blondie
Revenir en haut Aller en bas
Bastet
Dependance avancée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 909
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: C'était dans toute l'Europe ce weekend...   Lun 15 Jan - 13:40

Au niveau suisse, oui. Mais au niveau européen je ne sais pas trop... peut-etre que yoda en sait plus à ce sujet ?

Ca doit pas mal dépendre de ce qui a été couvert en réalité. On dit que c'est de l'Oural au Sahara, mais dans les faits certaines zones sont certainement très mal couvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'était dans toute l'Europe ce weekend...   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'était dans toute l'Europe ce weekend...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [VENTE] PC AV de biturbo, NEUF, 270 € à prendre sur place
» Philippe Vasseur dans Toute une Histoire 01/05
» Vers une grève des postiers dans toute la Corrèze
» la réalité du macron rassembleur... le sectaire dans toute sa splendeur !
» Les enfants malades à la garderie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CERCLE DES VACHES DISPARUES :: Les bas-fonds du donjon. :: Bruits de couloirs-
Sauter vers: